Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘congrès socialiste’

Retrouvez l’humeur de Stéphane Guillon (lundi, mardi et mercredi à 7h55) et de Didier Porte (le jeudi à 7h55) sur France Inter.

Les vidéos Dailymotion de France Inter ici

Publicités

Read Full Post »

Ce 22 Novembre, les députés PS Manuel Valls et Aurélie Filippetti étaient  respectivement sur France 2 (13h) et France 3 (12-13) pour expliquer la contestation des votes et notamment pour dénoncer le déroulement du scrutin, en particulier dans le nord :

Read Full Post »

Mais qu’est ce qu’il se passe au Parti Socialiste? J’avoue avoir du mal à comprendre… Au Congrès de Reims, tout d’abord, Ségolène Royal et sa motion arrive en tête avec + de 29% des voix, ensuite, au premier tour, elle réitère son avance avec plus de 43% des voix contre 38% pour Martine Aubry. Benoit Hamon en a 22% et, après avoir milité pour le changement, appelle à voter… Aubry! Bon, c’est le côté « plus à gauche » qui prime… OK! Donc, comme on nous l’a expliqué sur toutes les chaines de télé pendant une journée entre le premier et le second tour, arithmétiquement, Aubry devrait gagner mais comme les militants sont libres et veulent du changement, Ségolène Royal devrait gagner. On est pas tombé loin. 42 voix d’écart entre Aubry et Royal au second tour… Mais en réalité c’est 30 voix d’écart puisque déjà 12 voix ont été attribuées « par erreur » à Aubry… 130.000 votants, 30 voix d’écart… en effet c’est du 50-50…

Alors pendant cette nuit folle, l’équipe Royal dit avoir gagner, donc l’équipe Aubry dénonce des fraudes, puis plus tard, l’équipe Aubry affirme avoir gagné donc l’équipe Royal dénonce des fraudes… Bon c’est pas très clair tout ça…

Donc la triche en politique dans notre chère démocratie française éclate au grand jour. Je rassure (ou pas) les plus réact’ d’entre vous, le PS n’est pas un cas à part…

Enfin, quoiqu’il en soit, ma position de non-militant socialiste est la suivante : Benoit Hamon aurait du faire un coup d’Etat au PS…. Non sans rire, avec un score aussi serré, avec des tricheries effectives, il faut revoter mais sereinement et laisser passer une bonne semaine le temps que tout se calme un peu. Le PS à tenu (non sans mal) pendant 10 ans avec Hollande, ça peut bien tenir encore une semaine… au point où ils en sont… Et puis, comme le dis « le meilleur du PS dans 10 ans » selon Sarkozy soit Manuel Valls, « un second tour le lendemain du premier, on a jamais vu ça!’ En même temps, avec le PS on peut s’attendre à tout.

Ou Alors, ils s’unissent, ils forment une « coalition » contre le Sarkozysme… Mais cela est-il possible?

Quoiqu’il en soit, je préfère largement un parti qui débat, qui s’engueule, qui se fait la gueule, qui se réconcilie, qui fait des alliances, bref, un parti qui vit pleinement la complexité de la démocratie et qui, de fait, est un joli reflet de ce qu’est la société en général, plutôt qu’un parti où seul la voix du chef compte, où il est le seul candidat, où le « despotisme démocrate » (oui c’est un paradoxe et alors?!) est à son plus haut niveau, bref, même si tout cela et parce que tout ceci, je préfère largement le PS à l’UMP… (c’est pas pour autant que je préfère le PS à tout les autres parti, enfin je dis ça je dis rien).

>> voir les résultats par fédarations

Read Full Post »

Alors que le Congrès de Reims offrait déjà un pitoyable spectacle aux français (militants ou non, sympathisants ou non), Ségolène fût huée, une fois de plus, lors de son discours. Ce qui ne passe pas avec Ségolène, c’est d’abord son style un peu trop catho’ dans sa manière d’être, de s’habiller (nous remarquons un changement dailleurs, pour ne pas dire une rupture (!) depuis le fameux « Fra-Ter-Ni-Té » avec une Ségolène plus baba cool que jamais) mais aussi dans sa façon de s’exprimer. En effet, comme François (Mitterand), Ségolène utilise des métaphores et autres dictons (comme autant de slogans) issus ou faisant référence au catholicisme. Alors Mittérand le faisait, ça passait, mais elle, non. Pourquoi? Réellement, on a bien du mal à comprendre tant les raisons peuvent être diverses.

Mais là c’est maintenant un autre image que l’on voit. Parce que bien entendu, les vieux d’la vieille ne veulent pas lâcher le PS. Malgré le bordel qu’ils y ont mis… Rappelons que ce sont ceux là qui n’ont pas soutenu Ségolène lors de la campagne et elle qui a donc fait seule (avec les militants bien entendu) les 47 %…

Parce que Ségolène, quoiqu’on en pense, est une tête du parti issue des militants. C’est, presque paradoxalement, une tête populaire contre les têtes d’élite… Paradoxalement puisqu’elle a suivie le parcours classique de ces confrères (concurrents ?).

Les vieux soutenant Martine ont bien entendu leurs raisons et Martine est également légitime pour diriger le parti, non pas pour son parcours ou je ne sais quelle autre raison, mais parce que, comme tous ceux qui se portent candidats, s’ils sont élus, sont légitimes puisque élus.

Enfin tout un article à la limite du hors-sujet mais tant que ça pour dire que Ségolène s’est fait huer sur cette phrase : « qui par cette exigence suprême suffira à rallumer tous les soleils » en rendant hommage à Jaurès (sans en effet le souligner lors de son discours)… Donc des Socialistes huant Jaurès seulement parce qu’il ne savait que c’était de lui (o_O) et surtout parce que l’orateur lui rendant  hommage ne leurs convenaient pas, c’est hautement pitoyable…

Read Full Post »

Il leur aura tout fait. Après l’«ouverture», et l’occupation monopolistique du paysage médiatique, on aurait pu croire que le président, magnanime, laisse les socialistes profiter de leur congrès si attendu. Mais non. Même ce week-end là, il a fait en sorte de leur piquer la vedette.

Lire la suite sur Marianne2.fr

Read Full Post »